Blog

Tous
juil. 31 / 2015
Découvrez le nouveau site feerie.be ! #webdesign
Notre client Grégoire a réalisé son rêve : il a créé en 2003 sa boutique de robes de mariées. Sur son site web feerie.be vous pouvez trouver toutes les informations nécessaires à propos de sa boutique située à Mouscron, voir les photos de sa collection et contacter Grégoire. Le site est visuellement très attrayant et facile à utiliser. Découvrez le site : www.feerie.be
févr. 8 / 2012
Social Media Revolution 2011

Based on #1 International Best Selling Socialnomics by Erik Qualman this is the latest in the most watch social media series in the world.

[iframe width="560" height="349" src="http://www.youtube.com/embed/3SuNx0UrnEo"]

janv. 9 / 2012
Créer son site internet : est-ce si facile ?
Beaucoup de gens se posent la question ... Créer son site internet ? Est-ce si facile que cela ? Et bien malheureusement, la réponse est NON. Créer un site internet n'est pas chose aisée surtout si vous souhaitez avoir votre propre site internet, personnalisé comme vous le souhaitez ! Lorsque nous développons un site web, nous mettons en avant vos couleurs, votre logo, vos envies et c'est ainsi que vous obtenez un site qui ne ressemble en rien à celui de votre voisin ! Si vous souhaitez créer vous-même votre site internet, alors bon courage ! Mais n'oubliez pas que lorsque vous passez du temps sur votre site, vous ne travaillez pas pour votre business ! Chacun sa spécialité ... La nôtre, c'est la création de site web ... Alors si vous avez décider de faire appel à un professionnel pour la création de votre site web, n'hésitez pas à prendre contact avec nous !
nov. 21 / 2011
Les commentaires postés sur Facebook indexés par Google ...
Poster des commentaires sur Facebook en se disant qu'ils ne seront réellement lus qu'une journée tout au plus, c'est fini. Car Google vient d'annoncer qu'il dispose des technologies nécessaires pour indexer tous les commentaires laissés sur Facebook, relate le Journal du Net. "Les robots de Google peuvent désormais exécuter Ajax et JavaScrip pour indexer des contenus dynamiques", a expliqué Matt Cutts pour le moteur de recherche Google. En deux mots, il sera désormais possibles de retrouver aisément (toujours grâce au système du mot-clé) tous les commentaires déposés sur le réseau social à propos d'un sujet. Les commentaires apposés apparaîtront aussi dans une simple recherche sur un sujet lambda. L'indexation se fera par rapport au contenu qui a accueilli le commentaire. Autre élément bon à savoir, tout un chacun pourra désormais consulter tous les commentaires écrits par un affilié Facebook, simplement en tapant ses nom et prénom. Et les premières réactions des utilisateurs du réseau social ne sont pas forcément enthousiastes...
nov. 21 / 2011
Facebook est le réseau social le plus fréquenté par les Français
Depuis l’année 2007, l’ifop, un des pionniers et l’un des leaders sur le marché des sondages d’opinion et des études marketing, propose un observatoire des réseaux sociaux. Basé sur un panel de 2080 internautes, il a permis d’étudier la notoriété de 35 réseaux sociaux (Google+ à notamment été ajouté à l’étude comparé à 2010) ou encore l’appartenance des internautes Français à ceux-ci. Pour ce qui est de la notoriété, Facebook et Youtube, respectivement 1er et 2ème, gardent les mêmes places qu’en 2010 (Facebook gagne tout de même un point pour atteindre 95% de notoriété, Youtube reste à 92 points.). A la 3ème place on retrouve Twitter qui gagne 5 points et atteint désormais 85% de notoriété ! Il prend donc la place du réseau Copain d’Avant. A noter aussi que les progressions de notoriété les plus importantes sont celles de Badoo (34%, +11 points) et LinkedIn (25%, +11 points). A contrario, Myspace dégringole (63%, -9 points). Google+ quant à lui vient directement se placer à la 8ème place (64%) pour son entrée dans le classement. Pour le classement de l’appartenance, le podium reste inchangé mais l’odre change ! Pour la première fois, Facebook est le réseau social le plus fréquenté par les internautes Français en atteignant un score de 49%, soit 6 point de plus que l’année passée (il occupait la 3ème place en 2010). A la seconde place on retrouve Windows Live qui a perdu 12 points (40%) et Copain d’Avant reste sur le podium (37%, -6 points). Une autre information importante à retenir est que l’appartenance à au moins un réseau social semble avoir atteint un score plafond. 77% des Français déclarent appartenir à au moins un réseau social contre 78% l’année passée. De même, un internaute français est en moyenne membre de 2,8 réseaux sociaux (2,9 en 2010). Dans cette étude, vous trouverez notamment le rapport en les internautes français, les marque et les réseaux sociaux. L’étude ifop révèle que 16% des sondés suivent au moins une entreprise sur les réseaux sociaux. La moyenne est de 5 entreprises suivies. Les principales motivations qui poussent à suivre une marque/entreprise sont :
  • obtenir des bons plans et réductions (65%),
  • être au courant des nouveautés de ces entreprises (58%)
  • ou tout simplement pour suivre l’actualité de celle-ci (56%)
De plus on apprend que seuls 3% ont déjà critiqué une entreprise sur les réseaux sociaux et 3% l’ont fait une seul fois. 94% des internautes français ne se sont donc jamais plaints sur les pages de marques. Enfin, 25% des sondés déclarent pourvoir appeler leurs amis et contacts à boycotter une entreprise/marque via ces réseaux. Source : MOTB
nov. 8 / 2011
Et vous, comment utilisez-vous votre iPad ?

1. L’iPad n’est pas le «joujou» d’un seul utilisateur

Quel que soit le pays, le propriétaire de l’iPad est loin d’en être le seul et unique utilisateur : dans 67 % des cas, d’autres personnes se servent activement des iPad, habituellement le partenaire et, dans plus d’un tiers des cas, les enfants.
L’iPad est le plus souvent utilisé au domicile. C’est ensuite en vacances ou lors des déplacements que l’iPad est le plus fréquemment employé. Plus de la moitié des répondants l’utilisent «souvent» et plus d’un tiers «parfois». Les Russes, en particulier, utilisent l’iPad de manière intensive. Pour preuve, certains ménages possèdent même quatre appareils. En Finlande, l’utilisation de l’iPad est davantage mobile.

2. L’iPad devient le principal ordinateur à domicile

A domicile, l’iPad est devenu l’ordinateur principal, tandis que 73 % des répondants ont déclaré utiliser moins souvent leur ordinateur portable ou de bureau et 38 % employer moins fréquemment leur téléphone portable. Actuellement, les appareils les plus courants sur le lieu de travail restent les ordinateurs portables et de bureau. On notera cependant qu’en Russie et en Hongrie, l’iPad sert deux fois plus d’ordinateur principal que dans les autres pays.

3. L’iPad s’utilise de manière privilégiée dans le canapé… ou à la table du déjeuner

L’iPad est le plus souvent utilisé en soirée, dans la salle de séjour (83 %), ainsi que le matin (70 %). Il est tout aussi populaire lors de moments de temps libre ou dans le lit, avant de dormir (66 % et 67 %). Les Russes et les Hongrois l’emploient le plus souvent avant de se coucher. Les Finlandais et les Russes sont les personnes qui l’utilisent le plus sur le chemin du travail.

4. L’iPad s’utilise plusieurs fois par jour

Environ deux tiers des personnes interrogées ont déclaré utiliser plus fréquemment leur iPad. Presque tous les répondants utilisent leur iPad plusieurs fois par jour (94 %), et près de la moitié y passent entre 30 minutes et 2 heures par jour. Les Russes et les Allemands sont les utilisateurs les plus assidus et emploient leur iPad plusieurs fois par jour, parfois pendant quatre heures ou plus.

5. Les femmes jouent davantage avec leur iPad que les hommes

Les utilisateurs se servent principalement de l’iPad pour se tenir au courant de l’actualité, surfer sur l’Internet, effectuer des recherches et lire et envoyer des e-mails. A l’exception de la lecture de l’actualité, il s’agit là de fonctions de base. La deuxième utilisation la plus fréquente est liée aux médias sociaux et aux blogs, aux jeux, aux magazines, à la télévision, aux vidéos et aux photos. «A noter que les femmes jouent plus aux jeux que les hommes», note encore Sanoma. Le shopping, la réalisation de comparaisons et l’utilisation de services bancaires en ligne constituent une troisième catégorie en termes de fréquence d’utilisation.

6. iPad : plus de six applications payantes pour la moitié des répondants

Les répondants sont environ un tiers à avoir téléchargé plus de 50 applications. Les Allemands (54 %) et les Hongrois (41 %) occupent le haut du classement et sont les plus nombreux à avoir téléchargé plus de 50 applications. En général, les femmes téléchargent moins d’applications que les hommes. Plus de la moitié des répondants ont téléchargé plus de six applications payantes.

7. L’utilisateur européen de l’iPad est âgé de 39 ans en moyen

L’échantillon utilisé par Sanoma Media se compose en moyenne de 80 % d’hommes et de 20 % de femmes. Les hommes et les femmes utilisent l’iPad presque de la même manière et possède une expérience quasi identique en la matière. L’âge moyen des répondants est de 39 ans.
Les utilisateurs possèdent pour la plupart un diplôme de l’enseignement supérieur, ainsi que des qualifications professionnelles et académiques. C’est en Russie que ce pourcentage est le plus élevé (89 %).
Plus de deux tiers des ménages interrogés se composent de couples mariés ou en cohabitation, avec ou sans enfants. Environ 60 % des répondants déclarent gagner un salaire supérieur à la moyenne, parfois de deux fois ou plus.
Source : Trends.be
nov. 4 / 2011
Facebook et Twitter génèrent + de 3% du trafic des sites d'actualité
Depuis mars 2011, les réseaux sociaux Facebook et Twitter deviennent une source de trafic incontournable pour les sites d'actualité. En octobre, ils ont représenté, en moyenne (en France), respectivement 22,2% et 4,4% des visites d'un site web d'actualité provenant de sites affluents. Leurs performances, toutes sources confondues, s'établissent pour Facebook à 2% des visites (+33% en 8 mois) et 0,4% pour Twitter (vs 0,2% en mars). Sur la période, Twitter enregistre la plus grosse progression en doublant sa part de visites. Source : JDN
nov. 4 / 2011
Facebook et Twitter génèrent 3% du trafic des sites d'actualité
Depuis mars 2011, les réseaux sociaux Facebook et Twitter deviennent une source de trafic incontournable pour les sites d'actualité. En octobre, ils ont représenté, en moyenne (en France), respectivement 22,2% et 4,4% des visites d'un site web d'actualité provenant de sites affluents. Leurs performances, toutes sources confondues, s'établissent pour Facebook à 2% des visites (+33% en 8 mois) et 0,4% pour Twitter (vs 0,2% en mars). Sur la période, Twitter enregistre la plus grosse progression en doublant sa part de visites. L'étude menée par AT Internet s'intéresse à la part moyenne des visites provenant des sites web Facebook et Twitter, du 1er au 31 octobre 2011, sur un périmètre de 12 sites web d'actualité français audités par Internet. Les sources de trafic identifiées hors sites affluents sont l'accès direct, les e-mails, les flux RSS, les moteurs de recherche.
oct. 17 / 2011
La vente en ligne a bondi en 2011 !
La vente en ligne a fait un bond en Belgique et devrait atteindre 40% cette année. A côté des grandes chaînes de magasins, le commerce de détail s'y met aussi puisque 16% d'entre eux offrent actuellement à leur clientèle la possibilité d'acheter ou de commander par internet, selon une étude réalisée par le Syndicat Neutre des Indépendants. Si les petits commerces considèrent la vente en ligne comme un service supplémentaire à l'intention de leurs clients, 37% d'entre eux ont vu leur chiffre d'affaires et leur clientèle augmenter. C'est ce qui ressort d'une étude réalisée par le SNI auprès de 659 commerces de détail et rendue publique ce samedi. Ce sont surtout les magasins de vêtements, les magasins de multimédia, de livres, de disques, mais aussi de plus en plus de magasins d'alimentation qui prennent "le train digital". Ce train, 64% des commerçants interrogés ne veulent pas le rater. Ils ont l'intention d'investir - ou d'investir davantage - dans la possibilité de vendre ou de commander en ligne. Ils se rendent compte qu'ils peuvent obtenir un avantage concurrentiel en offrant ce service. Même si 36% des commerçants signalent que les clients qui achètent en ligne dépensent moins que dans le magasin. Il est, en effet, plus facile de comparer les prix et les produits en ligne que dans un commerce.

Le commerce en ligne attire moins d'un Belge sur deux (étude)

Les Belges ne semblent pas convaincus par le shopping en ligne et les chaînes commerciales proposent aux internautes globalement moins de produits à la vente que dans leurs enseignes, ressort-il de deux études réalisées par le consultant immobilier CBRE et présentées vendredi.
Selon l'enquête Belgium Retailer 2011, menée auprès de 130 chaînes commerciales implantées en Belgique, deux répondants sur cinq (41 %) indiquent proposer une offre plus limitée sur le Net que dans leurs magasins ; 18 % seulement disposent d'une offre plus importante sur leur boutique virtuelle.
Pour deux tiers (58 %) des chaînes commerciales interrogées, les ventes on-line représentent moins de 1 % de leur chiffre d'affaires total. Elles ne sont que 6 % à annoncer une part supérieure à 10 % pour leurs ventes en ligne.
D'après l'étude Europe's Online Consumer, pour laquelle CBRE a sondé 10.000 consommateurs dans dix pays européens, les Belges ne sont que 41 % à faire «parfois» ou «régulièrement» leurs achats en ligne. Un répondant sur deux préfère toutefois sentir le produit avant de l'acheter en ligne.
Les internautes belges qui n'achètent pas en ligne se soucient principalement de la sécurité des paiements (26 %) et des coûts de livraison (20 %). Pour les adeptes du commerce sur l’Internet, 7 % du budget annuel du ménage est consacré à l'achat en ligne de vêtements, 5 % pour les livres et 3 % pour la nourriture et les courses. Par ailleurs, les hommes sont plus nombreux (41 %) que les femmes (21 %) à effectuer des recherches sur le Web avant d'acheter un produit en magasin.
Source : Trends.be, avec Belga
{ImageControl}
{lblDate}
{CategoriesControl} {lblTitel}
{dvText}
^
enveloppeContactez-nous!
telAppelez-nous!
Ce site web utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience sur notre site.
En cliquant sur "accepter", vous nous autorisez à collecter des données statistiques de manière anonyme.
En savoir plus